A la une

Voyage dans un pays sans politique …n°2 (par Cécile Leroux)

Même les plus grands globe-trotters font des pauses de temps en temps…

20 juin 2013

Alors là, incroyable… je viens de visiter (à environ 1h30 d’avion de Marseille-Marignane), la commune de Capannori (46 000 habitants), la cité italienne qui montre la voie des villes « zéro déchet » en Europe. (Pas d’inquiétude ma visite est virtuelle grâce au « Monde » : je n’ai pas augmenté la consommation de kérosène ; mais si je trouvais un moyen de me payer le voyage, j’irai voir en vrai !)

Pourtant l’Italie est le pays qu’on montre du doigt pour les déchets (elle en recycle seulement 34%, alors que la moyenne européenne est à 40% !). Et bien, 125 communes ont adopté la démarche « zéro déchet » (dont Naples : non vous ne rêvez pas !).

Contrairement à la France à Capannori, on a supprimé les « affreux conteneurs débordants » et mis en place la collecte des ordures par porte à porte. L’idée est de faire baisser la production de déchets : réduction à la source, écoconception, réemploi et recyclage. Ici on n’est pas au bi flux ou au tri flux comme en France mais aux 5 flux : papier et cartons ; plastiques et métaux ; verre ; déchets organiques ; ordures résiduelles. Le but étant de faire diminuer ces dernières (Plus que 18% au lieu de 65%). Ainsi ils réfléchissent par exemple aux couches jetables (ils ont distribué gratuitement des couches lavables sans trop de succès…) et aux capsules de café (ils ont incité les marques à mettre au point des capsules rechargeables).

La locomotive de ce travail est l’instituteur Rossano Ercolini qui a reçu en avril 2013 le Goldman Prize (Nobel de l’environnement). Avec quelques militants locaux, ils ont convaincu le maire et la société paramunicipale de gestion des déchets ménagers Ascit. Comme quoi un petit nombre de personnes et beaucoup d’obstination peuvent transformer la société. Il y a 8094 communes en Italie : plus que 7969 à convaincre…C’est là qu’on se dit « c’est bien ces initiatives, mais qui peut aider à leur développement ? » La situation gouvernementale n’est pas bien brillante en ce moment chez notre voisine. Tant mieux direz-vous les citoyens lassés vont peut être devenir créatifs. Enfin heureusement que ce n’est pas en France parce que avec nos 36 682 communes…bon courage ! Bon je m’en vais réduire mes déchets à la source.

23 juin et 24 juin 2013

Je n’ai pas du tout envie d’aller me promener à Villeneuve-sur-Lot ce dimanche : pourtant on y fait de la politique puisqu’on vote… Grâce à M. Cahuzac voilà le FN et l’UMP face à face pour le 2ème tour.

Petit coup d’œil sur les résultats : les journaux en rajoute sur les 46,24% des voix sur le candidat du FN…C’est un avertissement disent-ils.

Mais si l’on continue à observer les chiffres, on s’aperçoit que seuls 52,47% des inscrits ont voté. Sur le nombre d’inscrits Jean-Louis Costes (UMP) a donc 24,20% (et pas 53,76%) des voix et Etienne Bousquet-Cassagne (FN) a 20,82% des voix (et pas 46,24%). C’est quand même beaucoup de personnes qui ont voté FN…

De plus 7,5% des inscrits ont voté blanc ou nul, soit 14,25% des votants : c’est énorme !

Au moins là le message est clair 47,53% des habitants n’ont pas voté et 7,50% n’ont pas su ou voulu choisir. 55,03% des citoyens qui sont hors ou contre la démocratie représentative.

28 juin 2013

Aujourd’hui je reste à Gap où 84 « capables » sont venus discuter de ce qu’ils aimeraient transformer dans leur ville. Même le PS (jaussauistes et anti jaussaud…) s’est coulé dans notre méthode de démocratie active…Cependant j’aurai aimé qu’il y ait un peu plus d’ »inconnus », mais c’était un vendredi et il y avait des tonnes de manifestations dans l’après midi et la soirée.

Mais il s’est passé quelque chose de primordial pour moi, un vrai bonheur qui justifiait à lui tout seul « les capables ». En mettant des tracts à Charance j’avais discuté dimanche avec un jeune couple et leur petit garçon et je les avais invités. Et S. est venue. Je suis allée la voir après l’assemblée citoyenne et je lui ai demandé ce qu’elle avait pensé de l’après midi. Elle était contente de la forme et du fond, de notre début de projet municipal, des allers retours qui nous paraissent indispensables entre les citoyens et les élus…Et elle m’a demandé comment elle pouvait nous aider en tenant compte de sa situation : elle travaille à plein temps et ils ont 3 enfants petits. Et de fil en aiguille elle m’a dit qu’elle voulait bien être sur la liste, que c’était le moment. J’étais très émue ! C’est une jeune femme, elle rejoint C. et L. qui se sont déjà décidées il y a quelques jours et pour moi c’est le début d’un mouvement très positif, de la construction d’une politique différente.

1er juillet 2013

Poursuivant mon voyage, je continue de cherche d’autres traces d’une possible renaissance de la politique.

Dans l’étape d’aujourd’hui cela semble très difficile. En effet je suis au cœur de l’écofutur ! Et il se manifeste dans les Fab Lab (Fabrication Laboratories). « Faites le vous-mêmes, faites-le avec les autres » telle est leur devise. Pour aller très vite il s’agit d’une photocopieuse en 3 dimensions qui permet de créer des outils du quotidien, de fabriquer des pièces de rechange pour votre vieille machine à laver…En réalité les plus avancées des Fab Lab ont surtout des machines-outils perfectionnées en partage (une trentaine en France actuellement). L’idée est d’apprendre à faire ensemble dans des ateliers ouverts, de réparer plutôt qu’acheter, de répondre aux besoins non rentables…

Trois formes de démarche politique : développer du lien social, ne pas consommer outrageusement et se préoccuper des besoins non satisfaits des gens (parce que non rentables).

Marcher dans les rues au clair de lune en France : cela va être possible à partir d’aujourd’hui. Les bureaux, commerce et bâtiments devront couper l’électricité entre 1h et 7h du matin. C’est une mesure du ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Cela devrait économiser l’équivalent de la consommation de 750 000 ménages. Attention à ceux qui n’obtempèrent pas : ils auront une amende de 750€ et « une suspension du fonctionnement des sources lumineuses ». Je n’ai pas bien compris : est ce que cela veut dire qu’on leur coupe l’électricité ? Et si oui comment ? C’est la commune qui sera l’autorité responsable

Entre la décision politique et l’application il y a un gouffre. Pourquoi ? Peut-être parce qu’on a oublié d’en discuter avec les intéressés…

Un « Manifeste convivialiste. Déclaration d’interdépendance » vient de sortir (édition Le Bord de l’eau). Il est issu du travail collectif de Alain Caillé (directeur de la revue Mauss), Christophe Fourel (Alternatives économiques), Ahmet Insel (professeur à Istanbul), Paulo Enrique Martins (sociologue du Brésil), Gus Massiah (économiste altermondialiste) et Patrick Viveret (essayiste). Dans Libé ils analysent les mouvements récents en Turquie et au Brésil et les rattachent aux précédents évènements et aux projets de construction d’un autre monde. Pour eux ce sentiment d’exaspération est porteur d’un projet de société et d’alternatives politiques souhaitables et plausibles.

Trois pistes proposées par ces auteurs :

  • Il nous faut commencer à dessiner les contours d’une société post-croissantiste, d’une société de prospérité même sans croissance.

  • Les révoltes sont contre la misère, mais surtout contre l’injustice et la corruption. Il nous faut arriver à sortir de la démesure, de l’illimitation, de l’aspiration à la toute puissance.

  • Il nous faut mettre en place un revenu minimum. Il faut limiter la richesse individuelle et augmenter la richesse collective.

Mais qui va porter ce projet si ce n’est eux, si ce n’est nous ? Leur dernière phrase me laisse songeuse :

«Le plus difficile sera de faire porter ces idées par des hommes et des femmes qui ne basculent pas eux-mêmes dans la démesure ». Visent-ils les politiques ? Dans ce cas nous sommes toujours dans la représentation.

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :