A la une

Des élections européennes pour changer l’Europe !

bnhommepar Jean-Claude Charitat

Non ! En 2014 nous ne voterons pas que pour les élections locales, pourtant ? A voir et entendre la presse, les médias et les préoccupations nombreuses qui nous entourent, nos élus seraient beaucoup plus préoccupés par les phénomènes locaux que par l’avenir de l’Europe dont, pourtant, nous dépendons dans notre vie quotidienne.

À longueur de budgets, de rigueur, de problèmes sociaux, économiques et environnementaux il se passe peu de jours sans que nos « spécialistes » élus ou techniciens accusent l’Europe de tous nos maux que ce soit le déséquilibre financier, social ou environnemental.

Rappelons-nous que 55 % d’entre nous se sont prononcés contre la mise en place des traités qui imposent aujourd’hui ces sacrifices incessants et que nous sommes nombreux à juger néfastes.

Le parti socialiste et l’UMP ont, tous deux, fait la preuve de leur entière soumission à ce diktat ultra-libéral qui enfonce l’ensemble des pays européens dans une crise profonde et durable au seul nom de la libre circulation de la monnaie et des marchandises.

Nous ne pouvons pas plus compter sur la politique menée aujourd’hui par le parti socialiste que sur celle portée jadis par l’UMP.

Ainsi donc, la majorité des Français, qui s’est prononcée contre la mise en place de ce système dédié au seul profit et aux banques privées, ne serait composée que d’extrémistes de droite ou de gauche aux arguments desquels il ne faut surtout pas porter attention.

Et bien non ! Nous pensons que la majorité du peuple de gauche n’est pas du tout anti-Européenne. Elle est simplement opposée à la toute-puissance de la finance et du capitalisme international.

Nous ne sommes ni xénophobes, ni racistes, ni frileux, ni repliés sur nous-mêmes ! Nous voulons simplement que les politiques responsables nous représentent réellement et appliquent la politique pour laquelle nous les avons mis en place.

Nous sommes les seuls capables à nous opposer à la montée de l’extrémisme de droite parce que nous voulons une politique internationale qui ne soumette pas les états à cette politique économiquement ultralibérale contraire aux intérêts des peuples.

Nous savons que le « plombier polonais » n’est pas responsable de l’exploitation qu’il subit en venant travailler dans notre pays sur les bases du SMIC polonais. Nous avions d’ailleurs dénoncé ces orientations proposées avant qu’elles ne deviennent applicables. Nous pensons que personne ne doit travailler dans notre pays pour un salaire inférieur au SMIC !

Nous ne pouvons accueillir toute la misère du monde mais nous savons également que la finance internationale et les règles du commerce libéral sont responsables de l’appauvrissement des populations des pays du tiers-monde lorsque nous subventionnons certains de nos produits pour en inonder ce tiers monde tout en achetant les productions locales à des prix dérisoires.

Nous savons que le productivisme intensif et la mauvaise répartition des richesses produites sont les bases qui engendrent à la fois le chômage en Europe, la misère dans le tiers-monde et les exodes massifs des populations qui souhaitent simplement survivre.

C’est pour l’ensemble de ces raisons que nous allons participer le plus efficacement possible aux élections européennes de 2014, pour que notre pays soit représenté par des députés qui partagent nos valeurs et qui seront les seuls remparts contre la xénophobie et la frilosité d’extrême droite à laquelle ni l’UMP ni le PS ne sont en mesure d’opposer une construction sociale et écologique raisonnable pour notre continent, pas plus que pour notre pays !

En Europe, comme au niveau national, le rôle essentiel des élus c’est l’organisation de notre économie : reprendre la main sur les banques, procéder à une redistribution efficace des richesses, produire de la qualité au niveau national voire local chaque fois que c’est possible, équilibrer les balances du commerce international y compris entre chacun des pays qui composent l’Europe.

C’est à cette seule condition que nous éviterons les dérives du Front National qui surfe sur la vague des inquiétudes et du mécontentement sans porter aucune solution rationnelle aux problèmes évoqués.

Comme nous l’avons fait en mai 2005 nous allons organiser de nombreuses réunions et débats pour défendre les valeurs de l’Europe telle que nous l’envisageons et nous vous invitons à y participer nombreux pour échanger et construire ensemble notre continent, économiquement, socialement et écologiquement.

Jean-Claude Charitat,

militant de « Pour une Alternative Citoyenne à Gauche » (FASE 05)

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :