A la une

Mobilisons-nous pour qu’il n’y ait aucune chaise vide à l’école !

bnhommeExpulsion d’enfants de « sans-papiers » :
Mobilisons-nous pour qu’il n’y ait aucune chaise vide à l’école !
Rassemblement le samedi 10 mai à 11h à l’Esplanade de la Paix à Gap

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DU COLLECTIF CITOYEN de solidarité avec les familles sanspapiers,
soutenu par ATTAC 05, CIMADE, FCPE 05, RESF, SOLIDAIRES, SUD-Education,
UDCGT05
Gap, mercredi 7 mai 2014
Après avoir été informés du refus de la Préfecture d’attribuer des cartes de séjour à 3 familles de Gap et Veynes
sur les 5 pour lesquelles notre collectif se mobilise, nous nous inquiétons de la situation de ces familles. Nous
demandons leur régularisation, pour que leurs enfants puissent poursuivre paisiblement leur scolarité dans notre
département.
Une famille avec trois enfants scolarisés à l’école primaire de Veynes, une mère et son fils en classe de 4ème au
Collège Centre de Gap, une jeune mère et son enfant de 2 ans et demi né en France, sont mis dans des
situations dramatiques. Ils ont fui leur pays suite à des persécutions familiales, politiques ou religieuses. Leur
expulsion aurait des conséquences graves sur la scolarité et l’équilibre de ces enfants, qui avaient commencé à
se reconstruire après les drames qu’ils ont vécus.
Pourtant ces familles participent toutes à la vie locale, sont investies dans des activités pour leurs enfants, font du
bénévolat, ont des promesses d’embauche. Elles sont très bien intégrées, elles ont fait de nombreux efforts
depuis leur arrivée en France pour apprendre le français et faciliter la scolarité de leurs enfants.
Malgré la mobilisation des syndicats d’enseignants, des parents d’élèves, de nombreuses associations et le
soutien de plus de 400 habitants des Hautes Alpes, le représentant de l’Etat a choisi de ne pas régulariser ces
trois familles : cette mesure indigne et injuste n’est pas à l’honneur d’un gouvernement qui se réclame de la
solidarité.
La circulaire du ministère de l’Intérieur du 11 mars 2014 fait son effet avec pour conséquences le déni du droit à
l’éducation pour tous et la stigmatisation des étrangers les plus vulnérables.
Nous réclamons la régularisation de ces familles sans papiers au nom du respect de la Convention Internationale
des Droits de l’Enfant, qui précise :
« Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu’elles soient le fait des institutions
publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs,
l’intérêt supérieur de l’enfant doit être une considération primordiale. »
Notre Collectif, fidèle à ses principes d’égalité et de droit pour tous, reste solidaire de ces familles sans papiers.
Nous appelons tous ceux qui refusent la décision du Préfet des Hautes Alpes manifester leur indignation
et se rassembler nombreux le samedi 10 mai à l’Esplanade de la Paix à Gap pour
– le Cercle de Silence de 11H à11H30
– une manifestation à partir de 11h30
Contact :
Delphine Defrade tél 06 70 76 14 13
Anne Chavanne (FCPE) tél 06 70 76 14 13
Bernard Parent tél 06 70 76 14 13

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :