A la une

Théâtre Uncut : La révolte théâtrale en marche

par Irène Sadowska-Guillon pour l’insatiable.

Si le théâtre ne peut changer le monde il peut être un moyen pour faire évoluer les mentalités. Et quand les gens de théâtre et de culture en général, telle la forêt dansMacbeth de Shakespeare, se mettent en marche, de plus en plus nombreux, et avancent comme une armée rebelle, cela peut avoir un effet sur le réel. Le pari d’Uncut est que le théâtre peut réagir immédiatement à ce qui se passe, déclencher le débat, proposer des changements.

En lançant début 2011 à Londres un programme de mobilisation théâtrale contre les coupes brutales dans les dépenses publiques et les restrictions des droits civiques et du travail imposées en octobre 2010 par le gouvernement Cameron, les codirectrices du Théâtre Uncut Emma Callander, Hanna Price et la productrice Sarah Brocklehurst, n’imaginaient pas l’impact qu’aurait ce mouvement.

Les organisateurs avaient commandé une série de pièces courtes contre les réformes Cameron à des auteurs reconnus comme David Greig, Mark Ravenhill, Clara Brennan, Anders Lustgarten, Dennis Kelly, Jack Thorne, qui acceptèrent de renoncer à leurs droits d’auteur du 13 au 19 mars 2011. Durant cette semaine, leurs pièces furent représentées ou lues devant 3000 spectateurs, dans des théâtres, écoles, centres culturels, divers lieux publics, voire dans la rue, par 75 compagnies qui répondirent immédiatement à l’appel.

JPEG - 142.3 ko

Le mouvement déborda rapidement les frontières du Royaume-Uni : il s’est d’abord étendu à l’Irlande (Dublin), aux USA (New York, Chicago), et à l’Allemagne (Berlin). Dès 2012 la protestation contre la récession économique et la crise politique a pris une ampleur inédite : des auteurs de théâtre de Syrie, de Grèce, d’Espagne, des États-Unis, d’Irlande, d’Islande, de Turquie, d’Argentine, d’Égypte, rejoignirent le mouvement avec des pièces traitant des situations et des revendications dans leurs pays. Les textes participant aux programmes sont publiés sur la page Web du Théâtre Uncut en langue originale et traduits en anglais.

Aujourd’hui les pièces du programme ont été jouées par plus de 6 000 artistes dans 19 pays de 4 continents. Théâtre Uncut donne naissance à une véritable « Internationale théâtrale ».

JPEG - 108.7 ko

Depuis 2012, des lieux et festivals comme la Traverse Théâtre, le Festival d’Edinburgh et le Festival d’Istanbul sont devenus des points d’ancrage réguliers du mouvement. On ne se limite pas à solliciter et à multiplier les adhésions et les écritures, chaque série de lectures et de rencontres porte sur des thèmes d’actualité politique, économique et sociale, qui sont ensuite discutés avec les spectateurs. Le thème générique en 2014 est : « La connaissance c’est le pouvoir et le changement ». Pour chaque série de lectures proposée dans divers pays, les textes présentés sont libres de droit. En août 2014 plusieurs pièces sont présentées au Festival d’Edinburgh, et d’autres séries de lectures sont prévues en automne 2014 dans plusieurs pays du monde.

http://www.theatreuncut.com/

 

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :