A la une

Veynes : projection-débat de Libres ! de Jean-Paul Jaud

Mardi 14 avril à 20h30, projection-débat de Libres ! de Jean-Paul Jaud
en présence de Jean Ganzhorn
 Cinéma Les Variétés à Veynes (05)
Téléchargez les images - 1

ÉTÉ 2014. France – Joseph et ses amis passent leurs vacances dans une ferme bio pour suivre un stage « Musique et nature ».
Ces enfants ignorent qu’à quelques kilomètres de là, 4 des 58 réacteurs nucléaires français, risquent de réduire à néant leur liberté.

Japon – Hiroto et Nagomi vivent à 20 km de la centrale nucléaire de Fukushima-Daiichi, loin de leur pays natal. Avec une infinie tristesse, ils regrettent ces étés passés avec leurs amis en toute liberté, dans cette nature devenue aujourd’hui hostile. Il reste à ces enfants exilés, le ciel azur, la musique et la poésie pour survivre à la folie d’adultes qui ont hypothéqué leur avenir.

Danemark – Île de Samsø. Emannuel, Niklas, Noah, Sofus et Victoria vivent insouciants et libres. « L’île de l’énergie » est pour eux un espace sacré, où ils pourront s’épanouir en toute sécurité, au cœur d’une nature généreuse, préservée grâce aux énergies renouvelables, confiants pour leur futur quotidien.

C’est ici que commence pour ces enfants un parcours initiatique sur les énergies renouvelables. Grâce à des adultes soucieux de leur construire un avenir durable, ils vont partager de merveilleuses expériences éducatives, musicales et poétiques, et découvriront que leur liberté est intimement liée à la transition énergétique. Durant trois jours, de multiples conférences-débats, courts métrages, ateliers et sorties nous aideront à mieux comprendre nos paysages actuels et d’anticiper ceux qui se dessinent.

Découvrez la bande-annonce, un premier extrait du film et l’interview intégrale de l’ex-Premier Ministre japonais Naoto Kan au moment de la catastrophe de Fukushima.

Entrée : Tarif cinéma

​Jean Ganzhorn est ingénieur en énergie. Il a à cœur de transmettre son savoir et Téléchargez les images - 2cherche dans ses activités à le vulgariser de façon pédagogique, en ayant recours à des outils simples, issus de notre quotidien. Jean Ganzhorn a travaillé de 1996 à 1997 pour le Commissariat à l’énergie atomique en y menant un travail de recherche sur Tchernobyl. Il a pris conscience de la gravité d’un accident nucléaire et de l’attitude des autorités à l’époque : le déni, alors que 90 % des enfants vivant à Tchernobyl sont gravement malades. Seconde prise de conscience : la catastrophe de Fukushima. Jean parle alors de “déclic”. Il s’est investi dans le film Libres !, persuadé tout comme le réalisateur de l’importance que la catastrophe n’est plus loin si on laisse fairee faire….
Images intégrées 1
Renseignements :

Amélie Ceccon

0630842548

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :