A la une

Un Collectif National marqué par le climat de mobilisation

Plus de cent personnes, représentant une soixantaine de villes et collectifs se sont réunies à Bagnolet (Seine-Saint-Denis) le week end des 19 et 20 mars, à l’occasion du Conseil national d’Ensemble !. Lors de sa dernière réunion, les participant.es avaient pris le temps d’analyser les coordonnées d’une situation qui était loin d’être favorable. Cette fois, le souffle de la mobilisation est à l’origine d’une ambiance différente. Chacun.e le sait désormais, et quelle que soit l’issue de la confrontation en cours à propos de la loi El Khomri, le ressort existe dans la société, dans une nouvelle génération en construction, pour rejeter le libéralisme et l’austérité. Reste à l’emporter ! Les militant.es des collectifs, celles et ceux du « secteur jeunes » d’Ensemble ! ont fait état de leur investissement dans les AG de grève ou les structures unitaires qui se constituent localement contre un projet de loi porteur de magistrales régressions.

Une telle mobilisation est de nature à provoquer de véritables ébranlements dans le champ politique. Elle matérialise la ligne rouge entre les fossoyeurs de la gauche actuellement au gouvernement et toutes celles et tous ceux qui entendent leur résister. En ce sens, son irruption conforte Ensemble ! dans sa double volonté : rassembler le plus largement à gauche, mais dans un périmètre qui ne peut inclure celles et ceux qui soutiennent la politique du gouvernement. C’est forts de cette conviction que les membres du CN ont fait le choix de cesser d’être observateurs dans le processus dit des primaires. Forts de la même conviction et simultanément, ils ont réaffirmé qu’Ensemble ! veut « agir pour la construction d’un processus politique qui permette à la fois la convergence de toutes les forces disponibles et l’intervention citoyenne, l’élaboration collective du projet et la désignation des candidat(e)s pouvant se faire à travers des larges votations citoyennes, de primaires, ou de tout autre moyen qui permette d’aboutir à l’unité et à la mise en mouvement de forces très larges ». C’est pourquoi le CN a pris acte de la candidature de Jean-Luc Mélenchon, mais avec la volonté de convaincre le PG qu’elle doit être au service d’un processus collectif et citoyen, au sein duquel d’autres candidatures pourraient émerger. Le caractère large et ouvert du processus constitue la condition d’une dynamique militante réelle, qui se poursuive au-delà de 2017, dans la perspective réaffirmée de construire une véritable gauche de transformation sociale, à vocation majoritaire.

Pour avancer dans la bonne direction, Ensemble ! propose que se mettent en place des forums à l’échelle des villes et des départements. « L’objectif est de réunir des actrices et acteurs locaux du mouvement social dans sa diversité : les militant(e)s syndicaux, associatifs ; les organisations du mouvement socio-politique issu de l’immigration et les forces de gauches et écologistes, de la gauche radicale, qui se côtoient dans le mouvement social en cours et le soutiennent ». Ces forces pourraient alors discuter du contenu, des solutions communes, et, éventuellement, dans un second temps, de candidatures communes aux élections législatives et présidentielle.

Le CN a également constitué l’occasion pour que les principales commissions thématiques d’Ensemble ! se réunissent. Il a beaucoup été question de la loi El Khomri, dans la commission Mouvements sociaux et débats mais aussi, par exemple, dans la commission féministe, soucieuse de mesurer précisément les conséquences néfastes qu’elle aurait sur la situation des femmes. Dans la commission internationale, c’est notamment la Palestine, mais aussi le paysage politique espagnol et les débats autour de Podemos qui ont focalisé l’attention.

La réunion fut le moment d’un point d’étape dans le débat concernant la prostitution, qui anime Ensemble ! depuis plusieurs mois. Si nombre de questions nécessitent d’être creusées, les militant.es présent.es ont pu collectivement constater que les deux points principaux du texte proposé au débat font accord pour le moment dans Ensemble ! qui se reconnait donc dans la position abolitionniste et considère le système prostitutionnel comme un système de violences. Le débat se poursuit dur d’autres questions, notamment la pénalisation du client.

Il s’agissait du dernier CN prévu avant l’assemblée générale décisionnelle qui aura lieu les 11 et 12 juin à Montreuil (Seine-Saint-Denis). Son organisation a donc été précisée, tout comme les questions de fonctionnement, parmi lesquelles les présent.es ont pu identifier les principaux points en débat.

En route pour juin, donc, et d’ici là, Ensemble ! sera au diapason des mobilisations !

Ingrid Hayes

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :