A la une

Encyclopédie des débuts de la terre (BD)

la chronique BD de Sophie Babu et Alice Rivière

Dans la bulle du…

Grand Nord

Encyclopédie des débuts de la terre d’Isabel Greenberg, Casterman

Étrange hiver me direz-vous ? Pour chercher un peu de froid, j’ai découvert L’encyclopédie des débuts de la terre d’Isabel Greenberg, un long roman graphique. Auteure londonienne, elle s’attaque aux origines de la planète, s’approprie les mythes fondateurs de l’humanité (la tour de Babel, le mythe d’Ulysse, Caïn et Abel, les contes des Mille et une nuits) et les assaisonne à sa manière, pleine de douceur, d’empathie, et d’un goût pour le fantastique onirique. L’histoire commence ainsi : un homme du Nord et une femme du Sud rapprochent leurs canoës sur une mer glacée. Ils tombent amoureux. Or, la puissance de leur amour ne peut lutter contre le champ magnétique. Celui-ci les empêche de se tenir l’un à côté de l’autre. Le Shaman des Dessous-de-là est stupéfait et les marie à distance. Les deux protagonistes vivent leur amour sans pouvoir se toucher. Un soir, dans l’igloo, l’homme devenu conteur raconte ses pérégrinations. Il commence par l’ histoire des Trois sœurs de l’île d’Été, par la quête d’un fragment de son âme, par l’histoire d’une vieille terrassant un géant avec des saucisses…. Il envoûte les peuples qu’il croise par ses récits et recueille leurs propres légendes, faites de guerre, d’amour et de dieux tantôt aimants, tantôt colériques. Un vrai récit à tiroirs !

bd

L’auteure utilise à merveille sa palette chromatique, avec du noir et blanc en passant par le gris, avec parfois du jaune, du rouge et du bleu. Evocation de la gravure, les traits épais doublés d’une rondeur vont à l’essentiel. L’atmosphère chaleureuse, la convivialité, la simplicité font une part-belle à la poésie. Isabel Greenberg pose en même temps, un regard amusé sur des questions sociétales et d’actualité : croyances religieuses, rapports humains… A lire absolument ! Et pour compléter cette envie de Grand Nord, je vous conseille aussi : Celle qui réchauffe l’hiver de Pierre Place, retraçant la vie tumultueuse d’une tribu Inuit.

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :