A la une

Les associations des Hautes-Alpes sont en danger – Communiqué de presse de l’UDESS

La baisse ou la suppression pure et simple des financements publics va conduire un grand nombre d’entre elles à des licenciements voire à une dissolution totale. Avec elles, ce sont un grand nombre d’activités de notre vie quotidienne qui risquent de disparaître.

 

Une réunion était organisée le 29 juin dernier dans les locaux de l’Udess 05 et a rassemblé une quinzaine de responsables associatifs issus des différents secteurs[1]. Ceux-ci ont exprimé leurs nombreuses craintes face à la baisse ou la suppression brutale de subventions qui leur permettaient jusqu’ici de réaliser leurs activités.

On ne dénombre plus les associations dont les comptes virent au rouge, plombés par des mesures d’austérité. Ces coupes qui sont programmées au niveau national dégringolent en cascade jusqu’aux finances locales. Au bout de la chaîne, des associations se préparent à mettre la clé sous la porte et à se séparer de leurs salariés permanents.

Services aux populations, action sociale, sport, culture, insertion, loisirs…  quel que soit le domaine, le financement public est aujourd’hui remis en cause. Une situation lourde de conséquences.assos en danger

Cette évolution signifie clairement la destruction prochaine de plusieurs dizaines d’emplois. Les associations représentent 5349 emplois dans les Hautes-Alpes. Peut-on accepter de voir s’effondrer une grande part d’un ensemble économique qui pèse près de 10 % de l’emploi total du département ? Est-ce supportable au regard du contexte actuel et des déclarations politiques diverses concernant la volonté de résorber le chômage ?

La remise en cause des financements publics aura pour conséquence la disparition d’une grande partie des associations, des structures essentielles au dynamisme de notre département. Avec elles, ce sont des activités qui concernent toute la population qui vont cesser. Nous vous signalons que plusieurs des structures présentes à la réunion du 29 juin ont expliqué qu’elles allaient entrer dans des procédures de licenciement voire d’arrêt de leur activité.

Il est bien question ici du modèle de société et du vivre ensemble que nous souhaitons promouvoir. Il apparaît important de rappeler que l’action des associations dépend des financements publics car elles inscrivent leurs actions dans l’intérêt général. Fortement implantées dans les Hautes Alpes, elles ont toujours contribué au développement des territoires ainsi qu’à l’installation et au maintien des populations.

Le mouvement associatif est un vecteur de lien social, d’éthique et de citoyenneté, de lutte contre les inégalités, d’intégration et d’inclusion sociale.

 

Bénévoles, professionnels, responsables, citoyens, usagers… mobilisons-nous pour l’avenir de nos associations et de notre département!

Nous vous donnons rendez-vous pour une conférence de presse publique

suivie d’un apéritif partagé :

 

jeudi 7 juillet 2016

sur le parvis entre la préfecture et l’Hôtel du Conseil départemental

Place Saint Arnoux à Gap

à 12h

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :