A la une

Ensemble : Propositions d’orientations soumises au vote des adhérent-es

Voici les 3 propositions qui sont soumises au vote.

PROPOSITION 1

Présentation:

Pour sortir de la paralysie, agissons ensemble et engageons une campagne commune avec Jean Luc Mélenchon.

Les raisons de notre soutien à la candidature de JLM :

– Elles tiennent d’abord à la conscience des enjeux. Il s’agit, face à la droite et l’extrême droite, de faire s’exprimer un vote populaire qui sanctionne à gauche la politique désastreuse menée par le gouvernement et les partis qui le soutiennent. Quelles que soient nos divergences avec Jean Luc Mélenchon, la constance de ses engagements, son refus des compromissions et des alliances à géométrie variable ont installé sa candidature comme  la plus crédible à gauche.

– Elles se rapportent  ensuite au programme social et écologique défendu : proximité du programme l’Avenir en commun  avec l’Humain d’abord, mesures prioritaires  qui correspondent aux intérêts de notre camp social.

– Elles ont trait enfin à la citoyenneté du mouvement appelé à soutenir cette candidature, de nature à réconcilier les citoyen(ne)s et la politique.

Une même cohérence politique pour la présidentielle et les législatives : ces campagnes participent d’une même séquence politique, d’une même logique et d’un même choix. Parce qu’elles ont les mêmes priorités, elles doivent donc être appréhendées, préparées et menées ensemble en associant toutes les forces prêtes à s’engager en ce sens.

Des modalités de soutien complémentaires : certains d’entre nous participent à l’Espace de convergence qui regroupe les forces politiques déjà  engagées  et à l’animation de  Collectifs Insoumis. D’autres souhaitent contribuer à la création d’un cadre de campagne jugé plus rassembleur et mieux à même de faire « front commun ». Mais parce que nous poursuivons le même objectif rappelé plus haut ces engagements ne sont pas contradictoires mais complémentaires.

Une expression autonome d’Ensemble sur ce qui nous différencie : elle est indispensable parce que  des différences existent avec JLM  sur des points importants. Notre conception  du droit des peuples à disposer d’eux même et d’une souveraineté populaire qui prime sur la souveraineté nationale, la place centrale que nous accordons à l’auto organisation et l’autogestion, doivent être défendues et entendues.

Sortir enfin de la paralysie : même imparfaite la candidature de JLM est la mieux  à même de faire entendre l’alternative que porte la gauche de gauche. C’est pourquoi il nous faut conjuguer nos efforts et non les dissocier. Vouloir faire de la participation ou non à France Insoumise le discriminant principal et se diviser sur ce point reviendrait à faire le jeu de l’indécision et de l’attentisme. Bien loin des préoccupations populaires, cela nous maintiendrait des mois encore dans l’incapacité de peser sur le contenu et la dynamique des campagnes présidentielles et législatives et de tracer une perspective qui rassemble notre camp social. Pour mettre fin à la paralysie d’Ensemble, ne nous nous divisons pas. Entre camarades d’accord sur l’essentiel,  unissons nos forces !

Proposition 1 soumise au vote :

Ensemble décide : 

– de soutenir la candidature de Jean Luc Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017

– de mener une campagne commune pour l’élection présidentielle et les élections législatives, les deux échéances étant liées, dans le cadre de France Insoumise ou dans un autre cadre plus large et plus pluraliste dont les modalités sont à définir notamment en convergence avec l’appel Front Commun.

– d’avoir une expression autonome sur ce qui nous différencie de Jean Luc Mélenchon et de France Insoumise.

– de développer et d’animer partout où les conditions le permettent les comités de soutien locaux à ces deux campagnes.

– de poursuivre le travail d’élaboration du programme « L’avenir en commun ».

– de contribuer à lever tous les obstacles à des candidatures unitaires aux législatives notamment par rapport au PCF et de proposer des candidatures de camarades d’Ensemble à ces élections dans le cadre d’une campagne nationale commune.

 

PROPOSITION 2

Présentation :

Ensemble! a défini, à son AG de juin, une orientation visant à rassembler, autour d’une base politique commune, les forces politiques et sociales défendant une alternative au néolibéralisme et à la politique du gouvernement, « forces du Front de Gauche, France insoumise, EELV, socialistes critiques, Nouvelle Donne, NPA, organisations et militants des mouvements sociaux et des forces citoyennes ».

Nous menons une campagne durable pour des candidatures unitaires en 2017, législatives comme présidentielle. L’appel des 100, comme d’autres initiatives unitaires, permettent d’avancer dans ce sens.

Le rassemblement de la gauche alternative est décisif dans la situation : sans lui, on ne peut gagner l’hégémonie à gauche et minoriser le social libéralisme ; on ne peut permettre l’implication de secteurs du mouvement social (contre la loi Travail, la déchéance de nationalité, pour l’accueil des réfugiés…) ; on ne peut construire une alternative assez forte pour résister à un retour d’une droite hyper-réactionnaire flanquée d’une extrême-droite au plus haut ; on ne peut écarter la menace de dislocation de la gauche alternative, notamment aux législatives, si elle n’est pas unie.

Nos choix pour la présidentielle ne peuvent être contradictoires avec ces objectifs.

A ce jour,  dans une situation encore mouvante, entre les différentes candidatures annoncées ou envisagées, JLM rencontre un écho et s’installe dans les médias. Mais le contexte social et politique, et sa campagne, sont bien différentes de ceux de 2012 : en l’absence d’un cadre collectif, qu’il refuse, il développe une logique politique nouvelle, autour d’un « indépendantisme français » qui l’amène à des positions inacceptables, sur les réfugié-e-s, les travailleuses et travailleurs détaché-e-s, l’Union Européenne, des questions internationales. Mais surtout, JLM 2017 développe sa campagne contre toute idée de rassemblement des forces de la gauche alternative, et étend la même logique aux législatives, par des candidatures réduites partout au cadre de la France Insoumise, provoquant la désunion de la gauche alternative. Cela a été confirmé lors des assises de la F.I. le 15 octobre, et les demandes pour une ouverture unitaire n’ont pas été entendues.

La reconstruction d’une gauche véritable ne pourra se faire derrière un seul courant, mais par le rassemblement d’un front politique et social, et non par un projet étroit abandonnant l’ambition d’un front commun. Ensemble ! ne peut rejoindre une campagne imposée sans cadre collectif à égalité entre différentes forces. “Soutenir” et intégrer maintenant la campagne JLM 2017, c’est être redevables des positions qu’il défend. Ce serait, de fait, abandonner notre action dans la perspective d’un rassemblement, puisque dans ce cas nous soutiendrions une campagne qui en combat l’idée même.

Nous devons continuer la discussion avec toutes les forces de la gauche alternative. Si ne se dégage aucune candidature de large rassemblement à la présidentielle, et au vu des candidatures existantes, dont celle de J.-L. Mélenchon, Ensemble ! déterminera sa position pour le vote, en toute indépendance.

Notre orientation politique de rassemblement pour la reconstruction d’une gauche de transformation sociale et écologique ne peut être mise entre parenthèse pendant les échéances de 2017.

Proposition 2 soumise au vote : 

Ensemble! confirme sa politique de rassemblement des forces politiques et sociales opposées au néolibéralisme et à la politique du gouvernement. Nous menons une campagne visant à des candidatures unitaires en 2017, présidentielle et législatives, sur une base politique commune, discutée autour de l’«  Appel des cent  » ou d’autres initiatives de ce type.


Les conditions ne sont pas réunies, à ce stade, pour soutenir et participer à la campagne de J.-L. Mélenchon, qui ne porte pas un projet de rassemblement et veut imposer aux législatives un cadre qui empêche des candidatures unitaires de la gauche alternative.


Si ne se dégage aucune candidature de large rassemblement à la présidentielle, et au vu des candidatures existantes, dont celle de J.-L. Mélenchon, Ensemble! déterminera sa position pour le vote, en toute indépendance.

 

PROPOSITION 3


Présentation :

Les élections de 2017 vont constituer une nouvelle étape de la crise politique de la société française : duel droite / extrême droite annoncé, crise historique de la gauche après le quinquennat de Hollande… La question de l’émergence d’une nouvelle gauche rassemblant les forces clairement opposées au libéralisme se posera dans des conditions nouvelles. L’énergie et la créativité du mouvement contre la loi El Khomri, de Nuit Debout, des résistances écologistes… montrent les potentialités de la situation.

Deux réalités sont incontournables à gauche aujourd’hui :

La division des forces politiques opposées à Hollande pour l’élection présidentielle. Les gauches du PS sont dans la primaire. EELV désigne son candidat. Le Front de gauche s’est disloqué. « Poursuivre la bataille unitaire » ne peut se faire sans tenir compte des possibilités de sa réalisation, au risque de dévaloriser une ambition nécessaire.

La candidature de Jean Luc Mélenchon s’est installée dans l’électorat populaire et permet une sanction à gauche du gouvernement. Son score représentera un élément du rapport de force qui pèsera pour les mobilisations à venir et pour l’espace politique de la gauche alternative.

C’est pourquoi Ensemble doit s’engager dans la campagne en faveur de Jean Luc Mélenchon.

Mais le projet de son mouvement « France insoumise », qui vise à être le cadre unique de la recomposition politique, est basé sur une conception présidentialiste de la politique et s’oppose à toute démarche de co-construction entre forces sociales, politiques, et citoyennes à travers des fronts pluralistes, des alliances. Cela rend impossible de participer nationalement à la France Insoumise (même si les situations locales seront diverses). Comme le dit Front Commun, nous faisons la proposition d’une campagne commune pluraliste dans un cadre plus large.

Nous partageons une grande part des combats de Jean Luc Mélenchon comme en 2012. Sur les divergences actuelles (sur la Russie et la Syrie, les migrants, la vision de la France…) Ensemble donnera ses positions en pleine autonomie.

La situation est difficile. Mais il ne faut pas contourner les batailles qui sont devant nous. Pour les législatives, il faut refuser la division mortifère au sein de la gauche anti Hollande et chercher au maximum les convergences à travers des candidatures communes, des accords de répartition… Des points d’appuis existent : dans l’appel Front Commun, à travers les débats du PCF (qui peut choisir au final d’appeler à voter pour Mélenchon), dans le travail entrepris dans l’Appel des 100, parmi les syndicalistes et associatifs qui cherchent une alternative politique sans vouloir se rallier à un mouvement présidentialisé…

Ensemble peut jouer un rôle de trait d’union pour permettre l’émergence dans la prochaine période d’une nouvelle gauche alternative, porteuse des aspirations démocratiques, sociales, écologiques et radicales qui s’expriment. Cela suppose d’être force d’initiative en conservant notre indépendance.

Proposition 3 soumise au vote :

Ensemble décide :

– de soutenir la candidature de Jean Luc Mélenchon et de proposer à France Insoumise et aux forces qui envisagent de le soutenir de constituer un cadre national commun et des collectifs locaux, pour une campagne pluraliste associant forces sociales, citoyennes et politiques, sans participer nationalement au mouvement « France insoumise » ;

– de développer les initiatives propres d’Ensemble en soutien à la candidature de Jean Luc Mélenchon, en se réservant la possibilité de s’exprimer publiquement en cas de désaccord ;

– de participer au cadre « Front Commun » et de poursuivre le travail engagé dans « l’appel des Cents » ;

– de refuser la concurrence entre les candidatures du PCF, de la France Insoumise, d’EELV… pour les élections législatives et de chercher à concrétiser des candidatures communes rassemblant les forces opposées au gouvernement ;

– de proposer des candidatures d’Ensemble, notamment dans des circonscriptions éligibles.

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :