A la une

Vers une France hospitalière ? Fabrique à idées du jeudi 17 novembre à Gap

vérités et contre-vérités sur les migrants.

à partir de 18h30, à la salle de la Mutualité, Immeuble le Saint Denis,
Passage Montjoie, Gap.

exil-533x693-118h30 rencontre avec Olivier Favier, historien et journaliste, auteur de « Chroniques d’exil et d’hospitalités »,

COMMENT EST NÉ CE LIVRE ?

J’ai écrit le premier article à la suite du naufrage d’octobre 2013. Le manque de suivi des médias m’a incité à continuer. L’année suivante, grâce aussi aux conseils de Mohamed Mazidi de France terre d’asile, j’ai commencé à me rendre sur les points d’arrivée ou de passage des migrants, à la Chapelle, à Calais, à Conflans. D’autres sujets se sont imposés: la question des mineurs isolés, le travail de quelques cinéastes, l’accueil des migrants en Calabre.
suite de l’entretien

 

Après un repas partagé (19h30-20h30), Fabriques à idées à 20h30

telechargement-1Vers une France Hospitalière?

vérités et contre-vérités sur les migrants.

– Comment la France peut-elle redevenir un pays accueillant ?
Cette question concerne les citoyens mais aussi les collectivités locales et l’Etat…
– Le démantèlement de la jungle de Calais est-il un déplacement, un camouflage du problème, ou une volonté de mieux accueillir ?
– Quelles perspectives de régularisation pour les réfugiés ?
– La France traditionnellement terre d’accueil n’attire plus les migrants : pourquoi et quelles conséquences ?

en présence de la Cimade et d’Olivier Favier.


img_20160924_164141Tous Drogués ?

compte-rendus de la fabrique à idées du 24 septembre.

Les addictions et leurs évolutions sont les symptômes des difficultés face à la société. Aujourd’hui il y a une accélération générale de la société qui entraine une multiplication de l’offre des produits et la consommation de «cocktails» de drogues pour faire face.
La reconnaissance de l’addiction permet de limiter les risques (seringues, préservatifs, prise en charge sociale). Aujourd’hui il faut accepter l’évolution vers la complexité : la dépendance est maintenant reconnue comme une maladie (produits de substitution) et on essaye de permettre aux personnes d’avoir une vie «normale». Le produit permet de faire l’économie de la crise individuelle et sociétale.

Questions non résolues : Y a-t-il une volonté sociétale de «droguer» le peuple et notamment les jeunes pour qu’ils se tiennent tranquilles ? Hypocrisie et cynisme face à ce problème de société. Est ce que la légalisation du cannabis permettrait une amélioration ?


« La Fabrique à Idées est un espace d’éducation populaire proposé par Ensemble 05.

Nous souhaitons changer le monde, pour cela nous devons comprendre les alternatives en marche et connaître les idées qui les portent.

Avec la Fabrique à Idées, nous construisons une culture politique commune. Nous rencontrons les acteurs d’expériences innovantes. Nous pouvons imaginer et mettre en œuvre une nouvelle façon de vivre ensemble.

La Fabrique à Idées articule le local et le mondial dans un aller-­retour de partages de savoirs et d’expériences. »

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :