A la une

Traitement de l’autisme : l’ordre moral à l’offensive.

Un projet de résolution du député Didier Fasquelle et de plusieurs dizaines de parlementaires Les Républicains va être discuté au Parlement le 8 décembre prochain « invitant le gouvernement » à imposer la forme particulière, telle qu’ils la définissent, de prise en charge de l’autisme. Ils prévoient une sanction pénale pour quiconque ne suivrait pas les directives d’Etat.

L’appel à une science d’Etat est ici de retour et c’est même devenu enjeu électoral de la droite dure. Cela vient éclairer ce que signifient les restructurations incessantes du système de santé publique : ces politiques se préparent à le dépecer pour le livrer à des associations reconnues comme « d’intérêt public » ou privées.

L’autisme est cette fois le prétexte à une offensive contre le service public de santé. Le projet est de formater la décision thérapeutique, en niant que les connaissances scientifiques sont, en matière de psychiatrie et de connaissance des handicaps de l’enfant, très évolutives. Concernant l’autisme, il n’existe ici non plus aucune vérité totale, révélée ; la recherche ne peut qu’être pluridisciplinaire, et la pratique professionnelle doit s’adapter aux besoins de chaque enfant.

Or, depuis quelques années, plusieurs associations recevant des fonds publics, dont SOS Autisme, font un lobbying intense, avec succès, auprès de l’Haute Autorité Sanitaire et de ministres dits socialistes pour imposer leur vision de prise en charge. Cela s’accompagne systématiquement de dénonciation de la psychanalyse et de tout soin psychiatrique.

Il ne peut et il ne doit pas y avoir de doctrine scientifique d’Etat ! Nous réaffirmons que la diversité des pratiques de soins, leur dialectique, est à préserver, en cette période de grande régression organisée pour transformer le soin en stricte marchandise sous contrôle d’Etat. Défendre la liberté de penser le soin et défendre les inventions dans le champ de l’autisme, et ailleurs, vont de pair. Défendre le service public de santé et ses salarié.e.s est une lutte politique urgente et nous la mènerons dans un front large.

Le 7 décembre 2016.

 

 

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :