A la une

Les chemins de l’austérité, les élections législatives et le chemin de fer…

 

Conseil Municipal de Gap du 2 décembre 2016

Il y a des conseils municipaux durant lesquels les affaires de la cité sont traitées mais où les acteurs, du moins les principaux, ont la tête ailleurs. Le dernier, tenu le 2 décembre 2016, est exemplaire de ce point de vue. Déjà dans le Dauphiné Libéré du vendredi 2 la parole était à la mairie et au PS, c’est-à-dire à Karine Berger, en campagne pour les législatives puisqu’elle a annoncé sa candidature pour celles de juin 2017. Le maire l’attendait de pied ferme puisqu’il avait préparé une attaque en règle sur ses absences aux séances du Conseil Municipal et lourdement dénoncé la politique de réduction des dotations de l’état aux communautés territoriales. Roger Didier donnait aussi l’impression de vouloir être candidat aux législatives. Le Dauphiné du 4 décembre note que le débat a dérapé ! D’après nous, il n’en est rien; chacun des protagonistes utilisait l’ordre du jour pour anticiper sur les futures élections. Le reste des conseillers et les trop rares citoyens présents assistaient surpris et « étonnés » à un ping-pong verbal où chacun soupesait le poids de l’autre. Les citoyens qui pensent que la gestion d’une ville peut se faire sans référence à la politique nationale en sont pour leurs frais. La politique d’austérité menée par M.Hollande était au cœur du débat : l’ampleur du manque à gagner pour la ville, les restrictions qui s’en sont suivies pour les associations, pour le théâtre de la Passerelle, pour les lignes de chemins de fer. Karine Berger part avec un lourd handicap pour les prochaines élections et Roger Didier s’en pourlèche les babines. Elle n’en était pas moins combative sur la communauté d’agglo, sur le manque d’information de l’opposition, etc. Deux des « futurs » protagonistes de juin étaient en place…

Et nous alors ? La préparation collective du conseil municipal s’est déroulée dans une ambiance sereine et a été productive. Joël Reynier, désormais seul, est intervenu sur de nombreux points, locaux tout d’abord (voir les autres articles) et nationaux. En effet notre question écrite portait sur la journée de défense des lignes de chemins de fer. Il est organisé un grand Traintamarre le samedi 10 décembre 2016 à partir de 13h30 et Joël Reynier a demandé à M. le maire s’il comptait participer à cette manifestation pour sauver les lignes de chemin de fer des Hautes Alpes. M. Didier sans s’engager, a répondu qu’il allait étudier la question et que, bien que n’étant pas un habitué de ce genre de manifestation, il pourrait y participer ou envoyer la vice présidente chargée de la mobilité. Karine Berger, ne pouvant pas être de reste sur la défense de l’intérêt général, a appuyé cette manifestation. Le problème du train dans les Hautes Alpes et à Gap est bien un problème local et national et l’avenir de nos déplacements s’y joue. Il était donc fort utile que le conseil se termine par une position unanime sur la nature de l’intérêt général des hauts-alpins et des gapençais-es en ce qui concerne l’existence des lignes de chemins de fer. Super Joël, ta question nous a sorti des querelles partisanes !

L’observateur silencieux

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :