A la une

Mairie de Gap : de l’isolement à la dignité retrouvée !

Editorial du numéro 25 d’Alp’ternatives.

Les employé-e-s de la mairie de Gap n’ont pas gagnés sur l’ensemble de leurs revendications mais rien ne sera plus comme avant.

Il faut une énergie considérable pour déclencher une grève. Il faut une volonté collective, un grand sens du dialogue et de l’auto-organisation. Il faut une multitude de décisions individuelles, parfois discutées en famille entre les devoirs des enfants et le repas du soir. Il faut savoir perdre un partie de son salaire. Et, au coeur de la mairie de Gap peut-être plus qu’ailleurs, il faut vaincre sa peur, prendre le risque des pressions morales, des blâmes, des salaires amputés…Il faut prendre le risque de ne pas voir son contrat renouvelé.

Notre journal a fait le choix de suivre pas à pas cette grève. Les centaines de personnes qui ont visionnés le témoignage de “Camille” sur notre site en témoigne : la situation actuelle ne peut plus durer.

Le jour J chacun se demande qui sera là, qui osera se montrer. Heures après heures, réunion après réunion, les langues se délient et les services se rencontrent. La colère laisse place à la fierté de ne plus se taire. On apprend à se connaître, on parle stratégie de lutte et amélioration des conditions de travail. Les soutiens publics se multiplient sur le marché de Gap, dans les médias locaux… Tous disent merci aux grévistes de faire surgir la vérité sur des méthode d’un autre temps. Dans le grève, une certaine manière de faire vivre le service public se refonde. Les intelligences s’additionnent et l’on comprend tous les possibles à portée de nos actes.

Alors que l’on s’apprêtait à voter pour le second tour de l’élection présidentielle, les gapençais comprenaient que c’est dans une action collective concertée que l’on peut faire reculer nos peurs, nos aprioris. C’est sans doute l’un des meilleurs antidotes à la montée d’un fascisme souterrain qui se nourrit de nos abdications. Les grévistes de Gap nous adressent un message d’espoir, alors que tout pousse au silence et à l’isolement, notre rassemblement dans la lutte permet de retrouver une dignité et de penser ensemble à un futur plus humain. Merci à eux.

Laurent Eyraud-Chaume


Pour recevoir chaque mois alp’ternatives par courriel :

https://widget.mailjet.com/a8b3503df7ffad9c1014070d622ba1766c2b8560.html

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :