A la une

Législatives 05 : à gauche, la forme est le fond.

Aujourd’hui, c’est le lancement de la campagne officielle des élections législatives. L’occasion pour Alp’ternatives de faire le point sur la situation locale avec, notamment, une rencontre avec Agnès Antoine candidate de la Convergence Citoyenne dans le 2ème circonscription.

Avec 11 listes dans la seconde circonscription dont deux à gauche: Agnès Antoine et Bernard Leterrier (Convergence citoyenne 05) et Christophe Tassaux avec Audrey Vincent-Nédelec (France insoumise) et 12 binômes dans la première dont 3 à gauche avec Karine Berger-Pierre Yves lombard (Parti socialiste) Pierre Villard-Nathalie Mayaudon (PCF) et Éléonore Flandin-Rémy Bretton (France insoumise) les gauches des Hautes-Alpes partent moins divisées que les « divers droite », les « ni gauche-ni gauche bien au contraire », les « droite dure, extrême ou molle »…

L’élection présidentielle atypique a vu naître ou renaître bien des nouveautés en dentelles usées, des modernités du siècle passé : Sauveurs suprêmes, tribuns, Césars, rien n’aura été épargné à l’électorat français. Signe d’un système éculé que le quinquennat et le calendrier législatif ont fini d’achever sur l’autel de la petite chapelle de Colombey les deux églises. Comme aurait pu dire Marx en ratant le clou et se tapant le doigt avec le marteau: « oh et puis merde ! tant mieux! on va pouvoir enfin changer le cadre ». Ombre à ce tableau craquelé et au vernis passé, les mouvements citoyens furent ignorés des parrains (comme ils portent bien leur nom) de la république « nananère » qui ne les retint même pas pour participer à ce grand show circassien présidentiel.

Les législatives devraient être l’occasion pour nombre de ces mouvements basés sur la localisation démocratique et réellement participative, de pouvoir entrer dans les débats. Dans la 2ème circonscription des Hautes-Alpes, c’est la Convergence Citoyenne 05 qui représentera cette nouvelle manière de faire de la politique, soutenu par Ens18676574_10206837296890240_1411801833_oemble, EELV et le PCF. Sur la 1ère, les militants de la Convergence ont pris la décision, après un débat très serré, de retirer ses candidats (voir notre émission “Canapé Libre ») avec la volonté de “ne pas rajouter la division à la confusion”.  Pas vraiment besoin de programme issu du terrain, La France insoumise, pleine de bonnes volontés et en dynamique, offre quant à elle une proposition de campagne nationale comme un 3ème tour de l’élection présidentielle.

18641655_10206837289650059_1326149488_o Le PCF, dans la 1ère circonscription, a choisi de ne pas s’en laisser compter en garant de son héritage et porteur historique du programme des « jours heureux » en faisant face à cette vague ou cette houle… ou cette lame de fond… Le temps nous le dira.

Leo Artaud

On écoute Agnès Antoine (suite à soucis technique nous vous invitons à utiliser des oreillettes 😉 )

 

On écoute La conférence de presse de la France insoumise du 17 mai à Gap (video)

 

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

7 Comments on Législatives 05 : à gauche, la forme est le fond.

  1. Philippo Michel // mai 22, 2017 à 5:03 // Réponse

    Bonjour, Michel, apolitique, j’ai participé à l’écriture de livrets thématiques avec la France Insoumise: logements et planification écologique. J’ai adoré les ateliers législatifs qu’ils ont mis en place sur ces sujets concernant la construction alternative et ceux de l’eau…Nous avons aussi rencontré et fais participer des centaines de citoyens sur la circo 1 des hautes-alpes. Aujourd’hui, je coordonne un peu la campagne de la FI sur la circo1. Nous allons passer dans tous les villes et villages pour entendre les questions, les propositions de discussion des habitants sur le programme d’ici la fin de campagne. Les horaires de passage dans ces 88 lieux sont sur JLM 2017 et sur notre page facebook https://www.facebook.com/Insoumis1ereCirco05/. Nous continuons cette démarche. Si j’ai apprécié la vidéo, j’avoue ne pas comprendre cet article mais ne veut polémiquer sur rien.

    • PHILIPPO michel // mai 23, 2017 à 5:18 // Réponse

      . La FI vient de la base et le programme est bâti par les citoyens et continue à être construit par eux. Vous pouvez faire tous les bla bla…Désolé mais je connaissais pas convergence, il y a 2 un mois. Discuter quand dés le départ, vous voulez étiquetés un mouvement citoyen en parti politique. La seule chose que je vois dans convergence, ce sont des manœuvres politiciennes de partis derrière d’un autre âge qui me dégoûtent et qui m’ont toujours fait détester la politique. Nous n’avons aucun rapport avec ces partis

  2. La polémique, Michel, est l’un des outils du débat démocratique. Polémiquons ! Polémiquons entre gens bien élevés !
    Que ne comprends-tu pas dans cet article?
    Tu te dis « apolitique » et c’est bien ton droit. Mais la FI ne l’est pas apolitique. Son programme est idéologique. N’est-elle pas « citoyenne » pour autant… ? Tous les partis, les mouvements de base sont d’abord et avant tout des collectifs citoyens. C’est vrai pour le PCF, EELV et c’est vrai, ne nous en déplaise, pour En marche et c’est donc vrai aussi pour la FI.

    Quelle sont donc le différences avec ce qu’on nomme « les mouvements citoyens »… ?
    On ne nomme pas très bien les choses… Mais le langage commun simplifie à souhait. Gardons donc, pour la clarté de la discussion, les éléments de langage commun et partons de des réalités politiques dans les Hautes-Alpes: la France insoumise, le PCF et la Convergence citoyenne 05.

    La FI et le PCF ont en commun de forger à partir d’un idéal une idéologie. L’éco-socialisme pour l’un, le communisme démocratique pour l’autre. La Convergence citoyenne se différencie, justement, non pas tant par l’absence d’idéal… mais s’exonère de l’idéologie. La dépasse. Et c’est la forme démocratique de ces trois mouvements qui est le fond même de leurs différences. D’où mon choix pour le titre de l’article.

    Ce n’est pas une petite affaire cette différence… Là où la FI et le PCF fonctionnent par un effet de transmission par la constitution d’une colonne vertébrale programmatique, la Convergence s’inscrit, elle, dans une processus d’échanges et de partages permanents. En ce sens, la Convergence est novatrice et répond mieux à la réalité des mutations sociétales. Pour autant elle n’écarte pas les mouvements et les partis… ça c’est une particularité locale 05 qui tient pour beaucoup du fait que ceux qui l’ont initiés,au départ, ce sont des gens qui se croisaient régulièrement dans des luttes et d’actions concrètes communes mais pas nécessairement axées sur un corps idéologique fondateur. Il y a dons des gens encartés dans des partis, des mouvements, des assos, des actions spontanées comme les Nuit debout il y en a même de la FI de la première heure vois-tu :-)) et des gens non engagés mais désirant prendre part aux débats pas seulement pour débattre mais aussi pour agir.

    Donc pour conclure ce premier échange je dirais: il y a moins de différences entre le PCF et la France insoumise qu’entre ces deux et la Convergence d’un point de vue de la forme mais qui, à mes yeux, est le fond du débat. Voilà l’angle par lequel j’ai engagé cet article.

  3. Marc Albouy // mai 23, 2017 à 3:42 // Réponse

    Je ne suis toujours pas convaincu par cette « différence de formes » ou plutôt, pas convaincu par « l’opposition des formes ».
    L’un n’exclut pas l’autre et l’autre n’exclut pas l’un ! 😉
    Il faudra m’expliquer encore, mais je ne suis pas certain de comprendre un jour…

  4. Philippo michel // mai 23, 2017 à 4:20 // Réponse

    Bon courage à tout le monde. J’ai rien compris à la différence qu on me donne en étiquette. Alors je ne m enerve plus. Je pense réellement que l’idée de la convergence est super au départ. Les attaques subies me montrent un autre état d’esprit Pourquoi attaquer et dire ce que l’autre est
    ? ? ? C’est pas mieux de parler de soi.

    • Je veux bien parler de moi :-))) je ne suis pas sûr que ce soit très intéressant malgré tout.

      je ne suis pas porte-parole de la Convergence citoyenne. Je vous explique l’angle que j’ai choisi pour traiter le sujet puisque vous en interroger le sens.

      Je vous dis moi que je considère que la forme démocratique est une question de fond. Il n’y a pas d’attaque, il y a du débat. C’est la moindre des choses dans une démocratie.

      à mon tour de ne pas comprendre que vous ne le compreniez pas vous qui êtes porteur d’une nouvelle république. Sans laquelle, d’ailleurs, à l’instar de « l’humain d’abord » n’est applicable en son entier que dans une nouvelle forme constitutionnelle.

      La FI est un mouvement citoyen… Je ne le conteste pas et si vous me lisez vous verrez que je le dis aussi. Tout mouvement, partis, clubs, associations et je ne sais quoi, partant de la « base » sont citoyens. « L »humain d’abord » est un programme citoyen à la base. La question est la forme dans laquelle le résultat est proposé.

      « Étiquette » dites-vous… Mais je ne fais que répéter ce que disent vos candidats, vos porte-paroles et ce qu’il y a dans le programme. Après j’ouvre les livres d’histoire avant de faire une critique de fond. Quand Eleonore Flandin dit « tous les députés devront voter la même chose »… Quand Eric Sanna dit qu’il veut rassembler tous les anti-libéraux de tous bords (c’est dans la conf’ de presse)… Quand je vois le programme et que je lis les contours de l’éco-socialisme chevillé à l’état-nation… Il suffit d’additionner ! Puisque vous vous dites apolitique: je vous suggères de lire l’histoire des soviets. Ils étaient des mouvements citoyens comme la FI aussi 😉 Vous ne pouvez pas échapper au débat en proposant, excusez du peu, une révolution par les urnes pour imposer un régime unique. Je constate que la Convergence citoyenne se fonde sur une autre échelle et qu’elle prend en compte les errements de l’histoire, ce que la FI ne fait non seulement pas, mais pire s’y attelle.

      Vous vous dites apolitique et vous défendez, dans le même temps un projet idéologique. Chez En marche aussi ils disent la même chose: « c’est pas idéologique » disent-ils… ce qui doit vous faire réagir je suppose. « Nous ne sommes pas un parti mais un mouvement citoyen »… ils le disent aussi. Vous n’êtes pourtant pas dupe je suppose…

      Vous dites « pourquoi ne pas parler de soi: eh bien soit je vais vous parler de moi 😉 : je viens d’une famille communiste du PCF de la branche anti staliniene. Ma mère était cadre du parti. Lorsque j’ai décidé de m’y engager, jeune, elle m’a tendu un livre en me disant « lis d’abord ça mon fils »… C’était « L’archipel du goulag » ! Lorsqu’on s’engage à gauche on devrait toujours commencer par là juste avant « la République  » de Platon :-))) Pour info je ne suis plus adhérent a aucun parti.

  5. Il va sans dire que Leo Artaud ne parle pas au « nom » de la convergence.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :