A la une

Hautes-Alpes : pour une politique d’hospitalité !

Communiqué d’Ensemble/PACG 05

Le département des Hautes-Alpes fait face à une arrivée de migrants (en particulier de mineurs) semblable à celle qui a frappé celui des Alpes-Maritimes. C’est parce qu’il est moins possible de passer la frontière dans la région de la Roya (militarisation extrême) que les migrants poursuivent leur chemin vers la région de Briançon. Si nous ne pouvons pas comparer cette situation à celle des migrants à Calais ou à Paris, elle est néanmoins préoccupante.

Le Conseil Départemental commence à prendre conscience de cet afflux, lui qui est chargé par la loi de prendre en charge les mineurs isolés. On estime à une centaine les mineurs présents à Gap en ce moment.

Sa première réaction a été de faire le tri entre les mineurs et les majeurs, puis d’incriminer les militants et bénévoles qui prennent en charge le problème et qui lui demandent de mettre en place des solutions pour y faire face. Il semble avoir pris la mesure de ses responsabilité en la matière. Il lui faut maintenant dialoguer avec les associations et les personnes qui se sont activées tout l’été.

Néanmoins les départements ne sont pas les seuls responsables : les gouvernements successifs ne font presque rien face à une crise humaine qui vient rappeler dans nos territoires que les guerres ne sont pas loin de nous. Mais pas seulement : d’autres migrants arrivent aussi pour des motifs économiques. Avant ces mineurs, sont arrivés de nombreuses familles et des adultes isolés avec enfants en bas âge pour lesquels aucune solution n’a été trouvée.

Nous demandons au gouvernement Macron de mettre autour d’une table toutes les associations et personnes qui assurent l’accueil en lieu et place des responsables, avec les ministres de l’intérieur, de l’éducation, des affaires sociales… Que pour une fois la France se distingue par son accueil solidaire et son soutien aux plus démunis et leur garantisse un toit, des papiers, une formation, une insertion !

Enfin nous demandons qu’il n’y ait pas de délit de solidarité : 4 mois de prison avec sursis pour Cédric Hérou dans les Alpes Maritimes, c’est scandaleux !

Au lieu de s’en prendre aux militants de la solidarité, la France et l’Europe devraient plutôt se mettre en travers des agissements du navire raciste C-Star, affrété par des groupes d’extrême-droite, qui croise depuis quelques jours en Méditerranée pour empêcher les ONG d’accueillir les migrants en détresse et menacés de mort.

 

Publicités

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :