Migrants dans le 05, Enquête de solidarité à Veynes #3 [radio]

Suivi de Migration vers le Sud du Département, zoom sur le CHUM, Centre d’Hébergement d’Urgence de Mineurs exilés de Veynes.

Les places d’hébergement d’urgence se faisant rares donc insuffisantes sur le département, les arrivées de migrants

Tpus migrants-10001
manifestation devant le Conseil départemental -photo Nicolas Fragiacomo, photographe et accompagnateur en montagne

par l’Italie ne faiblissant pas contrairement aux prévisions du Préfet, la solidarité citoyenne s’organise pour palier les défaillances de l’Etat et et du CD 05. Je le rappelle encore une fois, la loi française, oblige les départements à loger, nourrir et scolariser les mineurs isolés, c’est la protection des mineurs. Dans l’urgence, des collectifs citoyens ouvrent des maisons inoccupées, c’est le cas du CHUM de Veynes, ancienne maison des chefs cheminots à l’abandon depuis plus de 10 ans. Depuis 3 semaines, ce lieu a été renové par des dizaines de personnes pour qui la solidarité est un principe supérieur. Cet maison accueille aujourd’hui une vingtaine  de migrants mineurs isolés. Le CHUM a besoin de votre aide, petits travaux, animations d’ateliers, nourriture, alphabétisation, aide à la gestion…

Le témoignage que je vous livre (en 2 parties) est celui d’Anne, jeune femme de 30 ans du Sud de la France, qui a mis entre parenthèse ses études pour s’installer à Veynes et aider à plein temps les migrants.

Etienne Trautmann

Un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s