A la une

Mourir noyée dans les Hautes-Alpes !

Communiqué d’Ensemble!05 – P.A.C.G.

Nous soutenons sans réserve les analyses et les positions de l’association « Tous Migrants » (cf : le document ci joint). Elles constituent un terrible réquisitoire contre la politique menée par Macron et Collomb à l’égard des personnes en marche pour leur survie. Matthew Blessing, jeune nigériane de 20 ans est morte noyée dans la Clarée, affluent de la Durance. Le travail incessant de l’association « Tous Migrants » de Briançon, des « maraudeurs » qui ont cet hiver travaillé à éviter le pire au Col de l’Échelle et au Col de Montgenèvre, des bénévoles gapençais qui organisent l’accueil, des 3 de Briançon qui doivent le 31 mai répondre du délit de solidarité, ce travail est questionné par cet événement. A quoi cela sert-il si nous ne pouvons éviter la mort ? Dans quel pays vivons-nous si cette noyade est due à l’attitude des forces de l’ordre ?
Le procureur porte une lourde responsabilité. Il n’a rien fait lorsque une bande organisée dénommée « générations identitaires » est venue non seulement parader mais agir comme supplétif des forces de l’ordre. Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a parlé d’agitation mais n’a pas donné les instructions pour rétablir l’État de droit au Col de l’Échelle. Le procureur a accepté que les migrant.es intercepté.es soient remis.es aux forces de police. Tous ces faits sont connus des migrant.es et augmentent leur anxiété lors du trajet Bardonecchia-Briançon, d’où, sans doute, la fuite désespérée de Matthew Blessing pour échapper aux forces de l’ordre.
Le ministère de la justice a rappelé les possibilités légales de poursuite de la bande organisée « Générations identitaires », le 9 mai 2018, une fois le vote acquis de la loi Collomb en première lecture à l’Assemblée Nationale. N’est-ce pas une coïncidence étonnante ? Le procureur de Gap n’a toujours pas fait savoir où il en est avec cette poursuite et refuse de communiquer sur la mort de Matthew Blessing. Par contre sa promptitude à poursuivre, accuser et refuser la mise en liberté provisoire des « 3 de Briançon » a été très remarquée. Nous nous interrogeons sur ces attitudes différentes : clémence pour les agissements d’un groupuscule nationaliste, à charge pour les 3 jeunes manifestants pour les droits de l’homme et du citoyen. Dans ce contexte délétère le procès du 31 mai signifie, d’ores et déjà, un procès de la liberté contre l’asservissement.

Nous réclamons toute la lumière sur les circonstances de la mort de Matthew Blessing.
Nous réclamons la liberté sans sanction d’aucune sorte pour les « 3 de Briançon ».
Nous dénonçons la loi liberticide et anti-fraternelle, dite « asile-immigration ».
Nous demandons la suppression immédiate du délit de « solidarité ».
La solidarité n’est pas un délit. Elle est la vie même.

Ensemble ! 05 – Pour une Alternative Citoyenne à Gauche – P.A.C.G.

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :