A la une

[gap / Climat] We will be or we will not be…

Leo Artaud, notre « chronicœur » de talent, était présent à la marche pour le climat à Gap ce vendredi 29 novembre. Près de 300 personnes, notamment des jeunes, ont affirmés avec humour et gravité que, décidément, il faut agir ! Cette marche lui a inspiré ces quelques réflexions salutaires, merci à lui. LEC.

We will be or we will not be… That’s the grande question ! Mais il en est une qu’il faut mettre sur la table d’orientation planétaire sans attendre : qui crèvera, qui survivra et qui vivra ? Les conséquences du changement climatique touchent d’abord les plus pauvres d’entre-nous. Que ce soit la montée des eaux ou la destruction de la biodiversité, les grands dirigeants de la destruction massive de l’environnement se bâtissent déjà des abris de vie confortables lorsque des milliards d’humains se retrouvent a subir la spéculation sur les matières premières et l’incertitude de l’avenir de leurs fragiles habitats.

Le Black-friday, Amazon, le productivisme industriel… Rien de tout cela n’est de l’inconscience des puissants. C’est du capitalisme raisonné parce que profitable à cette partie privilégiée qui n’en n’a cure de la plèbe, de ce qu’elle peut subir. Ils ne sont ni sourds, ni aveugles… Ils font du profit et organisent déjà le marché de l’effondrement écologique. Ils ne sont ni corrompus, ni la corruption : ils sont le capitalisme ! Ils se fichent de l’espérance de non-vie des enfants, des femmes, des hommes qu’ils exploitent dans les mines de métaux rares ou pour fabriquer de l’inutile en se servant dans les ressources communes qu’ils s’approprient sans autre titre que celui du pouvoir qu’ils ont de le faire.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Croyons-nous qu’ils nous chérissent comme consommateurs ? C’est la masse qu’ils chérissent… Pas toi, moi, nous… Nos enfants. Tu as trouvé le grand amour ? Ta vie est bouleversée ? Tu rêves d’une petite maison familiale quelque part au bord de la mer… Ne t’inquiète pas, le marché a tout prévu : le crédit, les fleurs, l’abondance… Et l’assurance contre les catastrophes. Une fois payé ta mensualité, qu’une tornade, une inondation, un cancer au pesticide mettent fin à ton rêve n’est pas leur affaire. Tu n’es qu’un numéro inscrit dans un algorithme qui te vendra le bon traitement. Le réchauffement climatique ? C’est bon pour les affaires ! Espérance de vie d’un ouvrier des mines de Lithium ? 42 ans ! Il y en a 1 milliard derrière qui attendent la place et le marché de l’emploi c’est bon pour les affaires !

Dans la manifestation, un slogan m’a frappé « et 1 et 2 et 3 degrés : c’est un crime contre l’Humanité »… Non… C’est un crime de l’Humanité ! Oh pas de moi, de toi, de nous, qui faisons attention et avons déjà « écologisé » nos vies… On trie, on limite nos déplacements, on achète au plus local possible… Mais la masse que nous sommes est la matière première des argentiers de tout poil. Ils s’approprient nos peurs et les transforment en profits. Ils tissent nos divisions et en font des files d’attentes derrière des caisses enregistreuses automatiques. Ils récoltent et revendent les doutes que nous semons.

Mais la jeunesse qui se mobilise est celle qui dirigera le monde demain… Elle est là l’espérance. Pourvu qu’elle ne devienne pas encore plus libérale que leurs aînés de 68… Voilà pourquoi il est tellement essentiel que le mouvement social accompagne cette lutte pour que la fin du mois et la fin du monde s’accordent avec la faim de vie !

L’association SAPN et Youth for the climate ont rassemblé quelques 300 personnes, de tout âge, au plus fort de la manifestation ce vendredi noir.

Leo Artaud

Chroniqueur

 

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

2 Comments on [gap / Climat] We will be or we will not be…

  1. Trautmann Etienne // décembre 1, 2019 à 11:55 // Réponse

    Dubitatif / à cette manifestation qui semble attendre des autres des actions. Combien des participants de cette manifestation n’ont pas cliqué sur « mettre dans le panier » en ce jour de black friday? Combien ne mange pas ou peu de viande? Combien ne vont pas à Macdo? Le capitalisme se nourrit de nos consommations achats… alors dans tout cela, quel sens donner à ces manifestations?

  2. Vladimir oulianov Marx brother // décembre 2, 2019 à 5:34 // Réponse

    S’il ne s’agissait, Etienne, que de manifester en chantant des slogans, ce serait déjà un minimum de conscientisation politique. Ce serait peu mais bon à prendre. Mais la manifestation n’est qu’un élément parmi d’autres de l’action… La bonne question, à mon sens, est de savoir quel est le poids de l’inégalité et de l’injustice sociale dans l’incapacité de l’action écologique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :