A la une

[Gap /Retraites] « ça va péter ! »

Mobilisation en nette hausse pour cette 6ème journée de manifestations à Gap. Après l’assemblée générale des cheminots à 11h30 qui a reconduit la grève pour 48 heures, ceux-ci appellent tout le monde à les rejoindre dés 5 heures jeudi 19 à la gare.

L’intersyndicale et les Gilets jaunes ont offert un casse-croûte commun avec saucisses, couscous et gâteaux. C’était également une bonne occasion pour alimenter la caisse de grève pour ceux qui pouvaient. Le barreau des avocats a aussi rejoint les manifestants. À 14 heures, l’hymne des femmes a été repris en choeur par une foule immense qui couvrait l’esplanade du monument aux morts et celle du Conseil départemental.

À14h15, le cortège, après un traditionnel pétard d’alerte SNCF et un « ça va péter ! » de sommation, il décidait d’inverser le parcours histoire de casser un peu « la routine ». remontant le boulevard de Verdun en direction du Cours Ladoucette, il se dirigea vers le rond-point des Cèdres et l’avenue d’Embrun en direction du magasin Leclerc. S’arrêtant à chaque carrefour pour faire une petite pause bien méritée, c’est sous le son des klaxons d’encouragements et quelques fois râleurs mais pas trop que par inadvertance, la manifestation se retrouvait devant les locaux d’Alpes-1… Une bonne occasion pour proposer à cette radio de prendre connaissance d’un mouvement social dont il semblerait qu’elle en ignore un peu l’existence. Mais la porte de la radio resta fermée… ça devait être l’heure des pubs ! Un peu déçu mais peu surpris, les manifestants reprirent le chemin du centre-ville en sens inverse… Forcément !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Crédit photo Leo Artaud

Des chants, des slogans, mais pas de gants parce qu’il faisait beau et que c’est bien normal que la météo soit bonne les jours de mobilisation. Soit-dit en passant, Alp’ternatives avait prévu ce temps à contrario des confrères de la presse commerciale. En parlant de confrères… C’est toujours dans la joie et la bonne humeur que le cortège de nuit s’invita devant les locaux du Dauphiné afin de le libérer.

Une belle journée de lutte en somme. Ah ! J’allais oublier… Ayant été reçu en petit comité entre amis le matin par la Préfète… Ou un sous-préfet… ou l’employé à la machine à café, la CFDT clôturait le cortège conduit par un agent de l’état (voir photo) des fois que certains, trop loin de la manifestation, ne se perdent en route. Non mais, quand on a perdu l’habitude on peut se perdre !

Prochain rendez-vous :

jeudi 19 à 5 heures à la gare de Gap et à 9 heures pour l’A.G. 

Ne manquez pas vendredi notre article complet sur la réforme vu du côté des femmes.

Leo Artaud

Chroniqueur

(en grève du zèle avec le collectif Ras la plume)

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :