A la une

« La justice et les frontières. » Communiqué Ensemble 05

La justice est sinueuse. Deux cours, celles de Grenoble et de Marseille, appelées à s’intéresser aux exilé.es pour des motifs dissemblables incarnent, le même jour, toute l’ambiguïté des lois. Celle de Marseille « ordonne » à la Préfète de laisser l’Anafé (Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers)  et MDM (Médecins du Monde) porter assistance aux personnes en migration dans les locaux de la Police aux Frontières (PAF). La loi est ainsi du côté des personnes en détresse. Mais dans le même temps, la cours de Grenoble ne trouve rien à redire à l’intervention des membres du groupuscule « Génération identitaire » qui s’emploient à fermer le col de l’Échelle et livrent des personnes migrantes à la PAF, au mépris de toute assistance humanitaire. Ce même groupe avait pourtant été condamné en première instance à des peines conséquentes pour ses activités répréhensibles qui se sont évanouies dans les méandres de la procédure car finalement il ne s’agissait que d’un simple rassemblement ! A croire que les juges en première instance ont eu la berlue en confondant un simple rassemblement alpestre avec une activité délictueuse. Cette décision est ainsi en faveur de personnes peu recommandables et sans souci financier au souvenir de leur médiatisation avec quatre-quatre et hélicoptère. Pendant ce temps, les 7 de Briançon condamné.es à des peines par le tribunal de Gap n’ont toujours pas été en appel. Il est vrai que ce sont des personnes se livrant à la « maraude », c’est-à-dire à l’aide inconditionnelle aux personnes en détresse. On attend avec curiosité et inquiétude ce que va dire le tribunal de Grenoble. 

Moralité, la justice, comme les migrants errant de lieux en lieux, erre d’interprétation des faits et des lois au gré de raisons échappant aux simples mortels. Mais rien ne peut nous empêcher de penser que le jugement de la Cours de Marseille est un jugement de Droit et celui de Grenoble, au vu du dossier en première instance, un jugement politique.

                                                                                                 ENSEMBLE! 05 – PACG

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

1 Comment on « La justice et les frontières. » Communiqué Ensemble 05

  1. Je souscris entièrement aux arguments et aux dénonciations de cet article. Evidemment je soutiens toute forme d’aide aux migrants et aux maraudeurs ♀♂. Je ne sais quelle suite sera donnée à l’appel de Grenoble, mais il me semble qu’il est question d’erreur de procédure dévoilée plus que d’un déni de jugement, mais je ne suis pas certain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :