A la une

Mobilisation sociale dans la culture : l’occupation itinérante 05 continue !

Hautes Alpes, 16 avril 2021, communiqué des « Occupant-e-s en mouvement du 05 »

Avec plus de 1000 personnes réunies dans des rassemblements ou des ateliers : l’occupation itinérante des lieux culturels des Hautes-Alpes a montré depuis le 20 mars que notre territoire et ses habitant-e-s sont solidaires des professionnel-le-s de la culture et de tous les intermittent-e-s de l’emploi.

Alors qu’une centaine de lieux sont à présent occupés en France, le gouvernement reste sourd et muet face au risque de laisser des milliers de professionnel-le-s sur le carreau dès le mois d’août. La prolongation de l’année blanche pour les intermittent-e-s du spectacle est en effet l’une de nos principales revendications. Nous attendons de nos élu-e-s locaux un soutien à cette mesure de justice sociale.

Première “victoire”, le Département des Hautes-Alpes a voté, à l’unanimité des présent-e-s, ce mardi 13 avril une déclaration qui demande de manière très argumentée le maintien de l’année blanche pour les intermittent-e-s du spectacle. Nous saluons ce positionnement clair en soutien aux professionnels de la culture porté comme prévu par mesdames Ferrotin et Saudemont. Nous notons que la députée Pascale Boyer (également conseillère départementale) a voté elle aussi cette motion…

Cette semaine nous avons pu rencontrer le sénateur Jean-Michel Arnaud et nous sommes heureux de vous livrer ci-après un compte-rendu détaillé de nos échanges. Même s’il exprime, comme tout le monde, son soutien à la culture, il déclare que nous nous engageons dans un combat perdu d’avance concernant l’année blanche ou la réforme de l’assurance chômage. Bonne lecture.

Nous rencontrerons dans les prochains jours nos députées mais également Joël Giraud, Secrétaire d’Etat. Nous ne manquerons pas de vous faire un compte-rendu précis de nos échanges. 

L’occupation itinérante 05 continue avec une volonté farouche de rassembler tou-te-s les intermittent-e-s de l’emploi. Nous participerons ainsi aux Vendredis de la Colère au côté des saisonnière-ers et des chômeuse-rs pour obtenir un retrait de la réforme de l’assurance chômage. Pour ce faire, et pour penser ensemble la suite de notre mouvement, nous vous proposons une assemblée générale au Théâtre La Passerelle à Gap ce Samedi 17 Avril à 10h. Cette assemblée en “présence” est légale et chacun-e pourra faire une attestation de circulation même à plus de 10 kms de chez lui. Evidemment elle se tiendra dans le respect des règles sanitaires (masques, gel et distanciation de rigueur.)


Compte rendu de la Rencontre avec le Sénateur Jean-Michel Arnaud

Dans un premiers temps ; nous avons rapidement brossé l’histoire du mouvement et posé nos principales revendications (abandon de la réforme de l’assurance chômage, année blanche pour tous les précaires de l’emploi, répartition juste du plan de relance de l’état, perte des compétences de beaucoup de personnes intermittentes du spectacle s’ils ne rouvrent pas leurs droits à l’assurance chômage, etc…) que nous souhaitions voir remonter jusqu’à l’exécutif.

Bien que nous n’en n’ayons pas parlé (volontairement!), monsieur le sénateur nous répond sur la réouverture des lieux culturels ! Pour lui, une réouverture, même à minima des lieux les plus importants en jauge (scène nationale, CDN…) serait une victoire, un point de départ essentiel à la reprise d’activité pour tous.

Mais dans les Hautes-Alpes, très peu de compagnies de théâtre sont programmées dans ces lieux. Notre territoire rural est maillé de petites structures, festivals et compagnies qui font vivre notre territoire au quotidien habituellement. La réouverture de la scène nationale de Gap, même si elle est attendue avec impatience par un public nombreux, ne profiterait donc pas à ces travailleurs pourtant majoritaires dans le département. Il serait préférable de travailler sur un protocole de réouverture de l’ensemble des lieux culturels (notamment des plus humbles ou atypiques qui font vivre la plupart des artistes du département). Si les artistes et technicien-ne-s du département ne peuvent redémarrer une activité dans les plus brefs délais et que l’année blanche n’est pas reconduite (comme il le pense…), ces professionnel-le-s du spectacle disparaîtront et leurs compétences avec…

Concernant la prolongation de l’année blanche ou l’abandon de la réforme de l’assurance chômage, le sénateur pense que le dossier est bouclé et que le gouvernement ne lâchera rien, c’est pour lui, un combat perdu d’avance… PAS POUR NOUS ! Ce sont nos principales revendications et nous nous battrons jusqu’au bout pour obtenir gain de cause.

Concernant le plan de relance que le ministère de la culture met en place pour cet été afin que les artistes et technicien-ne-s puissent de nouveau travailler, monsieur le sénateur aurait lui aussi aimé que le plan de relance passe notamment par les municipalités et les communautés de communes mais, pour lui, la première n’a plus assez de pouvoir et l’autre pas forcément la compétence culturelle. Pour mémoire, monsieur Arnaud est aussi président de l’association des maires des Hautes Alpes comme il nous l’a rappelé… Pour son information les communes sont des acteurs essentiels de la vie culturelle de notre département et de nombreuses intercommunalités ont la compétence culturelle, même de manière partielle.

Et bien, monsieur Arnaud … ce plan de relance et son financement passera bien, en partie, par les collectivités locales comme la DRAC Paca l’a annoncé hier !

Pour aider les plus précaires d’entre-nous, il nous propose d’établir une liste de tous les artistes en capacité de présenter un spectacle, un concert cet été pour qu’il puisse diffuser cette liste à tous les maires du département en leur demandant de les faire jouer… Nous lui proposons de se rapprocher du Conseil Départemental par le biais du CEDRA qui devrait avoir la liste des artistes de notre territoire comme cela à été dit lors de la réunion du 1er Avril.

Même si notre sénateur est porté de bonnes volontés, il semble sous estimer le drame social qui se joue et son lien avec la vie économique et sociale de notre département. La diversité culturelle est une richesse dans la vie quotidienne du plus grand nombre mais aussi un élément crucial pour une démocratie vivante. La crise actuelle risque de fragiliser pour longtemps cette diversité. Nous ne sommes pas un chiffre dans un bilan comptable monsieur le sénateur.


« Les Occupant-e-s en mouvement du 05 »est un collectif de professionnel-le-s de la culture des Hautes Alpes. Il s’implique depuis le 20 mars pour éviter une crise sociale sans précédent dans le secteur artistique.  L’occupation itinérante du 05 demande notamment le renouvellement de l’année blanche et le retrait de l’assurance chômage. Dans leur diversité, les membres du collectif, comédien-ne-s, musicien-ne-s, technicien-ne-s, plasticien-ne-s, souhaitent œuvrer à ré-inventer une vie culturelle riche et solidaire.

Soutenu-e-s par le Synptac-CGT, le Sfa-CGT et le Synavi, cette mobilisation atypique est ouverte à toutes celles et tous ceux qui souhaitent faire vivre une lutte essentielle pour aujourd’hui et pour demain.

occupationitinerante05@gmail.com

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

1 Comment on Mobilisation sociale dans la culture : l’occupation itinérante 05 continue !

  1. j’ai vu passer sur twitter la vidéo pour vendredi….C’est à quelle heure ?
    El pueblo unido…..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :