A la une

[Un Toit c’est la Loi] Mot(s) d’accueil.

Nous publions avec son aimable autorisation le mot d’accueil d’Alice Prud’homme lors de la manifestation du samedi 13 novembre à Briançon qui a réunit plus de 500 personnes. Merci à elle.

LEC

Manif, 13 novembre 2021, Briançon.

Bonjour à toutes et tous, bienvenu à la mobilisation citoyenne « Un Toit C’est La Loi ». Ce rassemblement a été lancé par toutes les associations et les bénévoles qui œuvrent dans le Briançonnais pour les exilé-e-s. Nous sommes ici présents pour rendre visible la situation dramatique des réfugié-e-s à Briançon, pour pouvoir s’exprimer et montrer notre soutien aux exilé-e-s et associations.

La mobilisation va durer toute l’après midi dans ces lieux. Le programme est sympa mais pourtant nous ne devrions pas être là ! Dans notre société, à notre époque, sur notre territoire : l’Etat, les associations, les collectifs, les élu-e-s, les citoyen-ne-s et d’autres encore devraient remplir leur rôle et fonctions les uns avec les autres, mettant en place des solutions pérennes, pour que personne ne dorment dehors, que personne ne meurt en montagne, qu’aucun enfant n’ait froid, faim ou encore qu’aucune femme risque d’accoucher dans un talus. Tout cela semble si logique et naturel, pourtant aujourd’hui dans notre région, comme bien d’autres, cette logique  semble être devenue que rêve, voir utopie… 

En effet, les services de l’Etat ne se résument quasiment plus à 95 % qu’au force de l’ordre version militari, hormis les secours en montagne et l’hôpital qui sauvent l’honneur. Certains des élu-e-s comprennent en privé la situation mais se taisent par peur d’éventuelles potentielles représailles du maire voisin ou de la préfecture ou encore de perdre des électeurs… D’autres élu-e-s dénoncent mais ont du mal à être entendu. Les ONG, Médecins du Monde et Médecins Sans Frontières ouvrent un accueil d’urgence sous une tente pour la première fois en France ! Les associations font fonction de « Juste », grâce à des bénévoles énergiques mais épuisé-e-s. Les citoyen-ne-s sont divisé-e-s entre ceux et celles qui comprennent mais de loin, ceux et celles qui soutiennent de près et ceux et celles qui réprouvent pour des raisons obscures. Au milieu, des enfants, des femmes et des hommes exilés d’un monde qui leur tourne le dos à chaque pas, essayent de survivre en se frayant un passage. Rajoutons à tout cela l’entrée de l’hiver en montagne et nous arrivons à une situation impensable hier, devenu réalité aujourd’hui. 

Cette réalité n’est pas celle que nous voulons et c’est celle que nous devons dénoncer. C’est pour cela que nous invitons toutes celles et ceux qui nous regardent de loin à nous rejoindre car le nombre et la diversité sont indispensables pour aider l’Etat à retrouver de l’humanité.

Les associations et solidaires sont seules depuis trop longtemps… AP.

Nous soutenir pour développer et embellir Alp’ternatives !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :